& Co

«  If I had ten divisions of those men, our troubles here would be over very quickly. »
Colonel Kurtz In « Apocalypse Now » Écrit par Francis Ford Coppola & John Milius

Aziza Gabriel

Sami Hussaini

 

Julie Grelley

 

Rami Ghorra

Dans les glacials labyrinthes de miroirs des mégalopoles de l’Im-monde1, règne la loi dégénérée du formatage au service de la vacuité universelle. On y trouve légion de seibmoz2 errants et hagards ayant pour seule quête la staticité frigide dans la répétition de leurs reflets indéfiniment identiques puisque formatés. C’est sec. C’est vain. C’est ce qu’on me propose. Mais, ne mangeant pas de ce pain pourri là, ce n’est pas là que je trouve mes alliés. Ils sont ailleurs, outsiders par le haut. Échos incarnés d’une aristocratie perdue pour la plupart, les voici dans « & Co ».
1. L’Im-monde® : Écrit ainsi, l’Im-monde signifie le Monde à l’envers. Son modus operandi réside dans sa tentative acharnée de se faire passer pour le Monde à l’endroit, et, par là-même, de s’imposer aux yeux de tous en paraissant naturel, inexorable, immuable. Pour bien saisir ce qui différencie l’Im-monde du Monde à l’endroit – tout – définissons ici ce qu’est ce dernier : le Monde premier et véritablement immuable, l’Air, le Feu, la Terre, l’Eau, le Désir, Tes Yeux, et tout ce qui, à la fois organiquement et de façon Sacrale, coule de la Source Première et véritablement immuable. En bref, le Monde est le Monde ; l’Im-monde est ce que les hommes en ont fait. Le Monde est le Monde de l’Être ; l’Im-monde est celui de l’avoir. Le Monde est le Monde ; l’Im-monde est la société illusoire qui tente de se faire passer pour le Monde. Dans celle-ci, et d’après les mots de Georg Wilhelm Hegel, « La vérité s’inscrit toujours en négatif des apparences. » 
 
2. Les Seibmoz® : Inversion symétrique du mot « Zombies », les « Seibmoz » sont des vivants-morts. Ils constituent plus de 89% des êtres humains, et sont, tout à la fois, les proies et les prédateurs qui hantent l’Im-monde (voir définition plus haut). Ce sont, toujours tout à la fois, les maçons mortifères des con(ne)ventions morbides de la non-création et de l’abnégation de vivre, et les emmurés. On les reconnaît à leur -mission du Sacral, à leur acquiescement machin-al aux con(ne)ventions, à l’utilisation récurrente qu’ils font du mot « Norm-al », et au fait qu’ils inversent systém-atiquement et automat-iquement ce mot avec « Natur-el ». 
Actrice, Coach, Productrice, Auteur
« On a la tête qu’on mérite. » Cette phrase de Camus m’a toujours paru aussi cruelle que juste. Et Aziza en est un pur exemple. La blancheur de sa peau incarne la pureté de son Âme. Le noir de ses yeux, celui de sa profondeur.
    Actrice percutante – c’est rare ! – et intègre – c’est rarissime ! – elle couve aussi une sensibilité graphique doublée d’un feu pétrole qui laisse présager des écrits brûlants.
Auteur, Scénariste, Réalisatrice
© Hiroshi Teshigahara
Sœur d’encre et d’Âme, aristocrate insurrectionnelle et misanthrope par choix, Julie est un véritable radar à médiocres qu’elle fuit comme la peste. C’est donc depuis la pureté  noble et radicale de son îlot choisit qu’elle écrit.
    Auteur de son « Anges » exterminateur, elle n’est pas de son temps puisqu’elle est intemporelle. En somme, Julie, qui m’a sauvé la vie et appris à parler Français, est distinguée au sens premier du terme : elle se distingue. De tout. De tous. Sa plume d’acier le prouve, son encre de sang le signe, sons sens le scelle, sa présence l’incarne.
Scénariste, Réalisateur, Producteur, Monteur, Acteur, Auteur
© Sami Hussaini
Sami est un rescapé de par sa capacité à déjouer spontanément toutes les étiquettes préfabriquées. C’est ainsi qu’il slalome olympiquement entre violence et poésie. 
    Sa pâte unique de scénariste/réalisateur en fait un électron libre hors de la plèbe avariée des so-called scénaristes/réalisateurs qui ne sont en fait que des photo-copieurs de photo-copieurs. Rien de cela chez Husseini. Son style impacte et tranche, atteint et touche. C’est un créateur d’O.F.N.I® : Objet Filmiques Non Identifiés. Hé, pas étonnant pour un extra-terrestre.
Scénariste, Réalisateur, Monteur, Chef Opérateur, Photographe, Auteur, Coach
© Rami Ghorra
Il ait des hommes qui n’ont ni intelligence ni sensibilité ; d’autres sont exclusivement dotés de l’une des deux ; d’autres encore qui, pour quelque obscure raison, anéantissent l’une pour l’autre.
    Et il y a Rami. Être symétriquement doté d’une intelligence rare et d’une sensibilité affûtée. Allié qui, loin de toute aliénation, allie profondeur et accessibilité, radicalité et souplesse, esprit véloce et humanité grandiose. C’est ainsi qu’il diffuse cette alchimie dans son aura aristocrate et ses créations tout autant joliment classiques que terriblement personnelles.